« Observer et interpréter “chez soi” », Un article de S. Molina dans “Esprit Critique”

Nous partageons ici ce bel (et premier !) article de Salomé Molina Torres, doctorante et chercheuse au CLESTHIA (ED 622, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3), et également co-organisatrice de notre séminaire. L’article est paru dans le dossier « La réflexivité dans et par la recherche » de la revue Esprit Critique 1.

Nous reproduisons ici le paragraphe introductif :

« Faire du terrain », « aller sur le terrain » ou encore « être sur le terrain »… Ces expressions courantes dans les démarches ethnographiques sont devenues pour moi une source d’inquiétude, voire de gêne, du fait de mon implication personnelle dans ma recherche. Prononcer le mot terrain pour désigner mon travail scientifique revenait dans mon esprit à invisibiliser le caractère affectif (Stoller, 1989) de l’expérience ethnographique. Ce ressenti m’a amenée à réfléchir à mon positionnement en tant que chercheuse et à ses effets dans mes interactions avec les interlocuteurs de mon enquête.

Lire la suite

  1. Esprit critiquevol.30.1, Dossier « La réflexivité dans et par la recherche », p. 89-114. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.