Séance du 22/10/20 – L’or vert du décor (S. Brennan & K. Petit)

Infos pratiques

Accès visio : Lien de connexion
ID de réunion : 892 0772 8366
Code secret : 927575

Accès sur place : Plus de places disponibles !

Salle : Attention changement de salle : salle J 231 au lieu de J 229. Bâtiment Jacob 2ème étage, Campus Saint Germain des Prés, 45 rue des Saints-Pères, Paris 6ème. Le numéro de la salle sera affiché dans la cour du Bâtiment Jacob.

La première séance du séminaire Critiques Sociales du Langage aura lieu le jeudi 22 octobre 2020 de 16h à 19h, avec une séance animée par Sara Brennan et Kevin Petit : « L’or vert du décor. Nouveaux aspects économiques de la revitalisation de l’irlandais ».

Résumé de la séance

Cette présentation vise à discuter la notion de « marchandisation du langage » (Heller 2010) au prisme de nos deux recherches doctorales en sociolinguistique critique portant sur la revitalisation de l’irlandais. En introduction, nous retracerons brièvement l’histoire des discours institutionnels portant sur l’irlandais, en les articulant aux conditions socio-économiques qui ont permis de ne plus simplement imaginer cette langue comme un emblème national, mais aussi comme une ressource économique. Dans un deuxième temps, nous esquisserons les grandes lignes du concept de la marchandisation du langage et des conditions politico-économiques qui lui sont associées. Cette discussion nous amènera à aborder certaines critiques de ce concept qui résonnent avec nos observations des enjeux sociaux liés à la mobilisation commerciale de l’irlandais et parfois ignorées par une perspective purement économique.  Ensuite, Sara présentera deux centres urbains en Irlande où des associations militantes locales cherchent à promouvoir l’irlandais dans le commerce en positionnant la langue comme ressource économique. En se focalisant sur les commerçants ciblés, elle discutera des projets sociaux divers qui ont informé les décisions de ces acteurs sociaux de s’engager avec la langue dans leurs activités économiques. Enfin, Kevin se penchera sur un stage d’irlandais accueillant des touristes internationaux. A partir de l’analyse des interactions enseignant-élèves, il montrera que la marchandisation de l’apprentissage de l’irlandais fait évoluer le sens social que revêt la revitalisation linguistique, et permet de développer des « discours de solidarités » qui dépassent la simple question de la langue.



Citer ce billet
Richard Guedj (2020, 5 octobre). Séance du 22/10/20 – L’or vert du décor (S. Brennan & K. Petit). Critiques sociales du langage. Consulté le 23 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ne4n

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.